Home/Non classé/Distributions alimentaires à Genève: bilan intermédiaire et suite des opérations

Distributions alimentaires à Genève: bilan intermédiaire et suite des opérations

3000 colis alimentaires ont été remis le samedi 6 juin 2020 dans le cadre de la dernière distribution organisée aux Vernets. Thierry Apothéloz, conseiller d’Etat, et Christina Kitsos, conseillère administrative, étaient sur place, en compagnie des associations largement mobilisées sur cette action. Le premier pour préciser l’organisation décentralisée qui va mobiliser des communes aux côtés de la Ville de Genève, les Colis du Coeur et Partage. La seconde pour dresser le bilan de cette première phase pilotée depuis le 2 mai par la Ville de Genève.

Les deux magistrat-e-s ont salué la contribution essentielle des bénévoles, l’engagement des services de la Ville de Genève, la collaboration efficace avec les partenaires associatifs et la générosité des donateurs, privés et publics, qui ont permis à Genève de faire face aux conséquences de la crise sanitaire.

Les distributions alimentaires organisées aux Vernets ont pris le relais du mouvement lancé par la Caravane de Solidarité. Elles ont permis à des milliers de personnes, dont de nombreuses familles avec de très jeunes enfants, de recevoir une aide alimentaire d’urgence. Elles ont pu être mises en œuvre grâce à une collaboration avec les Colis du cœur et la Fondation Partage – Banque alimentaire genevoise. En cinq semaines, le nombre de colis distribués aux Vernets est passé de 1500 à plus de 3000 par semaine, tandis que le nombre de personnes inscrites aux Colis du cœur a lui plus que triplé pour atteindre aujourd’hui le chiffre de 14’030.

La crise sanitaire a en effet fait basculer dans la précarité et l’insécurité alimentaires plusieurs milliers de personnes résidant à Genève, en raison de la perte brutale ou de la diminution de leurs revenus Les retards de loyers et les factures qui s’accumulent, en particulier celles des assurances-maladies, sont aujourd’hui les préoccupations premières des bénéficiaires de cette intervention d’urgence.

Il faut noter qu’en plus d’un accès à des denrées alimentaires de base et à des produits d’hygiène, le dispositif coordonné par la Ville de Genève a permis à ces personnes d’avoir accès à de l’information sociale et à une information sanitaire de base.
Vers une deuxième phase décentralisée

Avec l’appui des associations partenaires, de la Ville de Genève et des Colis du Coeur, le canton travaille depuis trois semaines avec plusieurs communes dans le but d’opérer une transition vers une distribution de biens de première nécessité répartie sur plusieurs sites, à partir du 15 juin. À ce jour, les Villes de Meyrin, Vernier, Versoix et du Grand-Saconnex se sont mobilisées pour prévoir ces distributions sur leur territoire. Ces sites complèteront ainsi le dispositif actuel. En Ville de Genève, les écoles de Trembley et d’Hugo-de-Senger sont pressenties pour accueillir les prochaines distributions décentralisées. Un sixième site se trouvera dans les locaux des Colis du Cœur, situés sur la commune de Carouge. Les distributions décentralisées dans les communes permettront de diminuer progressivement l’envoi de bons alimentaires.

En outre, d’autres communes envisagent d’étendre l’activité de leurs épiceries solidaires afin de permettre aux bénéficiaires des Colis du Cœur résidant sur leur territoire de pouvoir y recevoir une aide alimentaire.

Cette solution transitoire multi-sites est prévue jusqu’au 15 septembre 2020 et a l’avantage de proposer une aide alimentaire au plus près du domicile des bénéficiaires. Elle s’inscrit dans une dynamique d’action de proximité dans le contexte des conséquences sociales de la crise liée au coronavirus. Ensuite de la dernière distribution ce jour à la patinoire des Vernets, les bénéficiaires seront progressivement orientés vers des nouveaux points de distribution, qui renforceront le dispositif en fonction des ressources à disposition des communes. L’un des objectifs escomptés de cette décentralisation est aussi de diminuer le temps d’attente pour les bénéficiaires de l’aide alimentaire.

Outre le travail de coordination du dispositif d’aide alimentaire qu’il mène sous l’égide du département de la cohésion sociale, le canton apportera par ailleurs un soutien financier de 5 millions de francs à la Fondation Partage pour permettre de concrétiser cette phase de transition et compléter les colis alimentaires, à la suite du large vote du Grand Conseil jeudi 4 juin 2020.

La Ville de Genève, par l’intermédiaire de Christina Kitsos, salue le fait que la question de l’urgence alimentaire qu’elle a portée seule dans le cadre de la crise sanitaire soit endossée par l’ensemble de nombreux partenaires sous la houlette de l’Etat.

Au nom du canton, Thierry Apothéloz remercie les bénévoles et redit sa reconnaissance envers les communes engagées à ce stade, dont les magistrat-e-s étaient également présent-e-s ce jour. Ces dernières ont en effet rapidement manifesté leur volonté de coopérer, conscientes du fait qu’il s’agit là de la gestion d’une crise sans précédent.

Source: Ville de Genève

2020-06-10T15:02:51+02:00