Loading...
Accueil2020-11-02T15:47:50+01:00

Actualités

Témoignage de Paulette, bénévole

Paulette, c’est véritablement une bénévole multi-casquettes! Chaque mardi, elle se joint à l’équipe de bénévoles pour confectionner les colis alimentaires à l’attention des bénéficiaires qui se présentent à notre accueil. Mais elle met également à profit ses compétences dans d’autres domaines essentiels au bon fonctionnement de l’association: soutien administratif, contact avec les services sociaux, gestion des appels téléphoniques, etc. (suite…)

Samedi du partage: près de 150 tonnes récoltés!

Les près de 800 bénévoles qui se sont investis dans le Samedi du partage des 24 et 25 mai ont été formidables. Nous leur exprimons notre reconnaissance ainsi qu’aux Genevois qui, de toutes les générations et de tous les horizons, se sont montrés généreux. Cette formidable chaîne de la solidarité a permis de récolter 148 tonnes et 425 kilos de denrées et de produits d’hygiène. Toute cette précieuse cargaison sera redistribuée à une cinquantaine d’associations caritatives – dont les Colis du Cœur- et services sociaux engagés auprès des plus démunis. (suite…)

Témoignage d’Heidy, bénévole

Bénévole aux Colis du Cœur depuis septembre 2018, Heidy est une femme dynamique, pétillante et loquace. Sans doute que son parcours de vie n’est pas étranger à cela. “Pendant plusieurs années, j’ai travaillé comme assistante de direction nous explique-t-elle. “Puis j’ai suivi mon mari aux quatre coins du monde pendant près de 20 ans: Iran, Afrique, Maghreb, Taïwan, etc.”. Un riche et beau parcours.

A son retour à Genève, s’estimant avoir eu beaucoup de chance dans sa vie, elle a souhaité pouvoir se consacrer aux autres, en offrant notamment de son temps. C’est pour cette raison qu’elle a décidé de s’investir un jour par semaine en faveur des Colis du Cœur. “Ce que j’aime ici, c’est ce contact privilégié avec des personnes issues d’horizons divers, de cultures diverses, de parcours divers”. Et de retrouver ainsi, en quelque sorte, ce côté international qui lui a tant plus.

Merci aux Services Industriels de Genève

En décembre dernier, vous avez été nombreux à partager le lien de carte de vœux 2018 des SIG – Services Industriels de Genève.

À chaque visite sur cette page, SIG s’engageait à verser 1 franc aux Colis du Coeur. Grâce à vous et aux SIG, un chèque de 7’844 CHF nous a été versé en mars 2019.

Ci-dessous, la photo de la remise du chèque en présence de Christian Brunier, Directeur général (SIG), Nathalie Pezio-Chave, responsable de la communication institutionnelle (SIG) et Michel Pluss, Président des Colis du Coeur.

Merci à toutes et à tous pour votre générosité et votre solidarité!

Mot du Conseiller d’Etat

La pauvreté la plus brutale n’est pas celle qui se voit. C’est celle qui, insidieusement, provoque la double peine: misère et exclusion. Souvent, les deux vont de pair mais l’exclusion alourdit la première. Par définition, elle ne se voit pas. L’action d’aide et de soutien doit alors suivre deux pistes puisqu’il s’agit aussi de repérer les plus malheureux qui parfois échappent aux
radars. Aux working poors – qui travaillent mais sont confrontés à la faiblesse des revenus en même temps qu’à l’augmentation des charges, jusqu’à en être étranglés – s’ajoute l’armée des ombres des plus démunis. Lesquels, faute de tissu social, de proches ou d’amis, et parce que leur reflet social les pousse parfois à se cacher, omettent parfois de demander de l’aide.

Le Colis du cœur répond à une double exigence. Dans ce monde de précarité croissante, il favorise l’inclusion et la participation. Bien sûr, le colis améliore la situation objective des plus précaires. Mais il leur donne aussi un peu de répit, d’apaisement, d’espoir
et surtout, dans tous les sens du terme, de reconnaissance. En janvier 2019, 14’000 colis ont été distribués. Seulement en janvier. Cela situe l’échelle. Ils profitent à des centaines de familles et parmi elles à de nombreux enfants. C’est un élément du puzzle visant à réduire la fracture sociale. La réduction de la grande précarité et le plan d’action et de lutte contre la pauvreté sont des objectifs politiques dont l’effet ne s’éclaire qu’à la lumière de la solidarité immédiate.

La générosité des nombreux Genevois et Genevoises qui participent aux collectes en ajoutant à leurs achats des denrées et des produits d’entretien pour les autres mérite d’être saluée. L’engagement des nombreuses personnes qui bénévolement donnent de leur temps non seulement les samedis de collecte mais aussi chaque semaine donne un sens à la société et participe pleinement de la cohésion sociale. Que toutes et tous en soient vivement remerciés.

Thierry Apothéloz
Chargé du département de la cohésion sociale

Avant-propos du rapport d’activité – février 2019

Load More Posts
Go to Top